• Comment contacter un conseiller COMPEX® ?
    Remplissez le formulaire de contact. Un conseiller vous rappellera dans les plus brefs délais et vous fixerez ensemble les modalités pratiques de votre première réunion.
  • Quelles sont les démarches à effectuer pour devenir VDI (vendeur à domicile) ?
    Le statut de VDI a été imaginé et conçu afin d’imposer le moins de démarches et de contraintes administratives possible. Aussi, pour bénéficier du statut de VDI, le vendeur doit simplement fournir
    à son entreprise le dossier d’inscription complété.
  • Quel sera mon statut ?
    Votre statut sera celui de VDI mandataire (Vendeur à Domicile Indépendant). C’est un statut d’indépendant mais avec des aménagements spécifiques qui ont essentiellement pour but de libérer le vendeur des contraintes habituelles de la création d’entreprise tout en bénéficiant d’un régime social, fiscal et juridique clair et sécurisant.
  • Lorsque je suis VDI puis-je travailler pour plusieurs entreprises en même temps ?
    Oui. Vous pouvez travailler pour plusieurs sociétés de vente directe à condition que l’activité ne soit pas concurrente.
  • Quel sera mon revenu ?
    Votre revenu de conseiller  est directement lié à votre niveau d’activité et votre implication. Il est constitué de 2 sources: – des commissions sur vos ventes personnelles jusqu’à 24% et des commissions sur les ventes de votre équipe. Vous pourrez ainsi générer un vrai complément de revenu, et avoir la possibilité d’évoluer dans votre activité.
  • Faut-il que je me constitue un stock de produits ?
    Non. Le VDI mandataire ne gère aucun stock et commercialise les produits de la société qui l’emploie.
  • Dois-je apporter des fond pour débuter mon activité ?
    Non. Vous n’avez aucun droit d’entrée à payer.
  • En tant que VDI, puis-je bénéficier d’une couverture sociale ?
    Oui. Au même titre que les salariés, le VDI est rattaché au régime général de la sécurité sociale et bénéficie d’une couverture sociale.
  • L’activité de VDI donne-t-elle droit à des points retraites ?
    Oui. Il est conseillé aux personnes retraitées intéressées par une activité de VDI de toujours interroger préalablement la ou les caisses dont elles dépendent.
  • Ai-je des objectifs à atteindre ?
    Vous êtes indépendant, cela signifie que vous n’avez pas de supérieur hiérarchique, vous êtes votre propre patron et donc vous fixez vous-même vos propres objectifs.
  • Combien de temps dois-je consacrer à l’activité de VDI ?
    L’activité « Vente à Domicile » du VDI peut être exercée occasionnellement ou de façon permanente. Le vendeur est entièrement libre dans l’organisation de son temps de travail. Il adapte donc son activité en fonction de ses besoins personnels et ceux de ses clients.
  • Où puis-je exercer mon activité VDI ?
    Vous pouvez exercer cette activité où vous le souhaitez sur le territoire français.
  • De quel diplôme ai-je besoin pour être VDI ?
    Ni diplôme ni expérience requis. Cette activité offre l’opportunité à toutes celles et ceux qui le souhaitent d’exercer une activité de vente dans un cadre protégé.
  • Puis-je faire une pause dans mon activité de VDI ?
    Les quotas de vente n’existant pas, le VDI peut faire une pause dans son activité quand il le souhaite.
  • Les cumuls sont-ils possible ?

Salarié
Oui. Le cumul d’une activité sous statut VDI avec une activité salariée y compris à plein temps est possible, ce qui permet de trouver un complément de revenu.

Profession libérale
Il existe certaines incompatibilités comme celles liées à la durée du temps de travail, à l’existence d’une clause d’exclusivité dans le contrat de travail (ex VRP). {Le code déontologique de certaines professions libérales telles que médecin, avocat, huissier de justice, notaire, sages-femmes, kinésithérapeute, diététicien, vétérinaire, architecte, expert-comptable…} Cependant, dans la majorité des cas, le cumul d’une activité de Vendeur à Domicile Indépendant avec une autre activité professionnelle libérale ou salariée est possible.

Emploi d’agent public
Non. Les agents publics ne peuvent pas, en principe, exercer une activité de VDI.

Allocataire chômage (Allocation d’Aide au Retour à l’Emploi)
Oui. Le VDI doit maintenir son inscription sur la liste des demandeurs d’emploi. Les revenus du Vendeur à Domicile ne doivent pas excéder 70 % des revenus antérieurs à la fin du contrat de travail ayant permis l’ouverture du droit à l’allocation chômage.

Le RSA (Revenu de Solidarité Active)

Oui. Le RSA est entièrement cumulable avec les revenus d’activité du VDI. Le VDI devra mentionner les revenus de son activité sur la déclaration trimestrielle qu’il adresse à la CAF (Caisse d’Allocation Familiale).

Prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE)
Oui. Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre organisme PAJE (Prestation d’Accueil du Jeune Enfant) pour plus de renseignements.

Retraite
Oui. Le cumul emploi-retraite est tout à fait possible. Le VDI pourra donc cumuler ses revenus d’activité et une pension de retraite. Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre caisse de retraite afin d’obtenir de plus amples renseignements.

Indemnités de maladie
Non. Il n’est pas possible de cumuler des indemnités maladie avec une activité professionnelle y compris une activité de VDI.

Allocation pour adulte handicapé (AAH)/pension invalidité.
Oui. Il est possible de cumuler les revenus d’activité de VDI avec la pension d’invalidité de la Sécurité Sociale dans les limites fixées par les articles L.341-10, R.341-16 et D.341-2 du code de la Sécurité Sociale, et avec l’Allocation pour Adultes Handicapés.

  • Suis-je obligé d’avoir mon permis de conduire pour exercer cette activité ?
    Non. Afin de vous rendre chez vos hôte(sse)s il est touefois préférable de posséder un véhicule.
  • Dois-je déclarer mes revenus aux Centre des Impôts ?
    Oui. Déclarer ses revenus auprès de son centre des impôts est un acte obligatoire pour tout salarié. Le VDI ne déroge pas à cette règle et doit s’y tenir dès la fin de sa première année d’activité, avec votre déclaration de revenus vous devrez joindre la déclaration complémentaire de revenu n°2042 C PRO au titre des bénéfices non commerciaux (BNC). De son côté la société a l’obligation de déclarer au Centre des Impôts les commissions reversées aux VDI.
  • Dans le cadre de mon activité VDI ai-je besoin d’une assurance professionnelle ?
    Oui. Il est obligatoire de souscrire pour votre voiture ainsi que pour votre responsabilité civile un contrat professionnel, article XX du contrat nom société.